mardi 30 septembre 2008

4 commentaires:

Lucas a dit…

Ça y'est, j'ai enfin le "Mal faits", je viens de l'acheter et de le lire ! Eh bien j'ai été convaincu, ça forme un livre cohérent (c'est une bonne idée les rubriques). Bravo à vous et aux Rêveurs !

Je me rends compte que peu d'auteurs ont publié chez des éditeurs aussi différents que le Dernier Cri, Delcourt-Shampooing, les Requins et les Rêveurs, vous êtes partout monsieur Texier ! En partant du monde underground le plus radical et confidentiel, vous êtes devenu le filleul de deux grosses stars du show-biz en les personnes de Lewis Trondheim et Manu Larcenet. Du petit vin albigeois vous êtes passé au champagne parisien ! Jadis, monsieur Bolino vous faisait goûter les steaks dont il raffole (bien à point, sur un lit de sérigraphie), et désormais monsieur Trondheim vous fait découvrir les joies du jacuzzi plein de bulles (qui lavent la tête). Sachez que vous êtes l'objet de toutes les rumeurs ici-bas, on raconte que vous avez pris votre carte à l'UMP... Il se murmure même que vous pourriez co-signer un album chez l'éditeur de Ric Hochet, argh, je n'ose y croire !

OTexier a dit…

Merci merci pour tous ces compliments ! J'essaie surtout de ne pas m'enfermer dans un style de récit... Le dessin, c'est la liberté, et ne pas en profiter c'est un vrai non-sens !
Pour les rubriques, il faut surtout féliciter Manu, qui y tenait (il avait raison) !
à propos de filleul, j'en ai fait une rubrique, où j'ai mis un lien vers ton très chouette blog d'ailleurs !

à plus tard !

Amicalement

OTexier a dit…

PS : ne pas oublier les "Editions Humeurs", où je peux commettre des choses sans doute impubliables ailleurs :)

Lucas a dit…

Bien entendu ! Si j'ai volontairement omis Humeurs, c'est parce que je n'avais rien de drôle à dire sur Sylvain Gérand, mais je n'oublie pas cette maison impeccable dans tous ses choix ! D'ailleurs, dans la biblio de ce blog, pourquoi ne pas rajouter "Le Bar" ? :)

Sinon, mille fois merci pour le lien, cela me touche énormément !!! En plus ça va m'obliger à continuer... (là il devrait y avoir une p'tite pause purement technique, mais dès que j'aurai le matos pour reprendre, je ne m'en priverai pas)

À un d'ces quatre !

Lucas